Conscientes de la nécessité de s’adapter aux spécificités du public visé, les entreprises font depuis plusieurs années appel à des traducteurs spécialisés en marketing. Experts des langues, ce sont également d’excellents rédacteurs connaissant la culture de la cible à laquelle est destinée la communication. La spécialisation en traduction marketing est, certes, dans l’ère du temps, mais quels débouchés offre-t-elle?

Faire le choix de la spécialisation

Toute personne se destinant à une carrière de traducteur se pose inévitablement la question : est-il préférable d’exercer en tant que traducteur généraliste, ou de se spécialiser? Devenir un expert dans son domaine, présente de nombreux avantages : cela permet de consolider ses connaissances, d’améliorer la qualité de ses traductions, de gagner du temps et par conséquent d’optimiser son travail et la plupart du temps, de facturer plus cher les prestations.

Exercer en entreprise

Comme les marchés s’internationalisent, les sociétés embauchent de plus en plus de traducteurs dans des secteurs variés. Le développement des marchés à l’export les conduit à rechercher désormais des interprètes spécialisés en traduction financière, juridique, médicale ou encore marketing. Embauchant deux tiers des jeunes diplômés en langues, les entreprises, et notamment les grands groupes internationaux, constituent le premier pourvoyeur d’emplois pour les traducteurs spécialisés en marketing en début de carrière.

Travailler au sein d’une institution

Avec le déploiement des nouvelles technologies de l’information, le besoin de jeunes diplômés multilingues se renforce, et notamment dans les instances internationales. Les institutions de l’Union européenne, telles que le Parlement Européen et la Cour de Justice de l’Union européenne recrutent constamment; les places y sont chères et généralement réservées aux traducteurs expérimentés ou spécialisés, comme c’est le cas pour la traduction marketing.

Effectuer des traductions pour une agence de traduction

Idéal pour faire ses premières armes, les postes au sein des agences de traduction sont variés : certaines emploient leurs collaborateurs, d’autres font appel à des traducteurs freelance, mais toutes recherchent des profils leur permettant de répondre aux besoins des entreprises clientes. Actuellement, la tendance est de recruter à la fois des linguistes polyvalents et des experts spécialisés dans un domaine, la spécialisation marketing ayant le vent en poupe du fait de la demande croissante de traductions de communications parfaitement adaptées au public visé.

Intégrer une agence de communication

Certaines agences de communication de taille importante recrutent des traducteurs spécialisés en marketing. En effet, ce type de traduction faisant appel à de réelles compétences en matière de création publicitaire, disposer au sein de son équipe d’un traducteur spécialisé en traduction marketing est un véritable atout pour peu que l’on ait un volume suffisant de travail. Le traducteur est alors intégré au service marketing et peut parfaitement adapter la communication au public visé.

Effectuer des traductions marketing en tant qu’indépendant

Exercer en tant que traducteur freelance fonctionne également dans le cas des traductions marketing. Comme ce statut nécessite la constitution d’un portefeuille clients dont les traducteurs ne disposent pas au sortir de l’école, ils commencent généralement par travailler en agence et parviennent la plupart du temps à fidéliser quelques clients ayant des besoins récurrents en matière de traductions marketing. Ils se mettent alors à leur compte et développent leur clientèle grâce au bouche-à-oreille, mais surtout en communiquant sur internet, et notamment sur les sites spécialisés et les réseaux sociaux.

Si les formations coûtent cher, la spécialisation en traduction marketing constitue un véritable investissement dont le retour est garanti. Avec le développement des marchés à l’étranger et les communications mieux adaptées aux publics visés, les experts en traduction marketing sont très demandés, que ce soit dans les entreprises, les institutions, les agences, ou même en tant qu’indépendants et compte tenu de l’internationalisation des marchés, cette tendance ne risque pas de fléchir de sitôt