L’anglais est fréquemment présenté comme une langue facile, mais contrairement aux idées reçues, n’est pas traducteur qui veut. Car la langue de Shakespeare, qui a subi diverses influences, est riche et regorge de petits pièges. En premier lieu, les faux amis, dont on croit connaître le sens, mais qui peuvent révéler de grosses surprises. À titre d’illustration, voici 10 exemples fréquents de faux amis en anglais – français.

  1. Library : Un des premiers mots que l’on apprend en cours d’anglais. Pourtant, contrairement à ce que l’on pourrait croire, “library” ne signifie pas librairie, mais bibliothèque (“bookshop” étant la traduction de notre mot librairie).
  2. Cave : Lorsqu’un anglophone prononce le mot “cave”, il ne parle pas d’une cave à vin, ni du sous-sol de la maison qui sert à stocker le bric-à-brac de toute la famille. Il désigne en effet une grotte ou une caverne, le mot français cave se traduisant par les termes “basement” ou “cellar”.

  3. Car : Un incontournable que l’on rencontre dans son premier cours d’anglais. En anglais, “car” ne désigne pas un car ou un bus, mais une voiture. Une astuce, pensez à l’ancêtre de la voiture, le carrosse ou encore à la voiture d’Amérique latine, la “carro”.

  4. Lecture : L’erreur fréquemment commise par les francophones est de traduire le mot “lecture” par le même mot en français, qui désigne l’action de lire. Or, “a lecture” signifie une conférence, un cours, une présentation, ou un discours.

  5. To pass an exam : En anglais, passer un examen se dit “take an exam”. Mais comment se traduit alors réussir un examen en anglais ? “Pass an exam”. C’est de là que vient la confusion avec le français, qui entend par passer un examen le fait de subir les épreuves, et non le fait de les réussir.

  6. To achieve : Proche de la sonorité du mot achever, “to achieve” n’a pas pour pourtant la même signification, puisque ce verbe désigne en l’occurrence l’action d’atteindre, de réaliser, d’accomplir quelque chose.

  7. To cry : Certainement un des faux amis les plus célèbres. “To cry” ne signifie pas crier, contrairement à ce que l’on pourrait penser d’emblée, mais pleurer. Une confusion bien légitime car les cris et les pleurs vont souvent de pair.

  8. Actually : Si “actually” se traduit aujourd’hui par en fait ou réellement en français, une désignation très lointaine de notre mot actuellement, force est de constater qu’au Moyen Âge, la signification des termes anglais et français était bien plus proche. Le sens du mot actuellement était alors : en acte, effectivement. Les deux mots ont de toute évidence évolué de manière différente au fil du temps.

  9. Eventually : Non, “eventually” ne signifie pas éventuellement, comme le pensent beaucoup de francophones qui débutent en anglais. Ce mot anglais se traduit par finalement en français. Et pour des raisons évidentes, son synonyme “finally”, est utilisé plus naturellement par les débutants francophones.

  10. Comprehensive : Loin de désigner une personne tolérante, qui peut facilement comprendre, le terme anglais “comprehensive” signifie complet, exhaustif. D’ailleurs, en français, le mot compréhensif  qualifie une personne tandis qu’en anglais, le terme “comprehensive” s’applique à des choses, par exemple une analyse ou un manuel.

Les faux amis, qui ont pour caractéristique de se ressembler par la forme, ne manquent pas entre l’anglais et le français et ils ont un sens complètement ou totalement différents. C’est pourquoi il est essentiel de les connaître car les traduire littéralement conduit à  faire un contresens.