Les échanges internationaux qui ont trait au domaine médical et les besoins en traduction médicale ne cessent de croître. Le domaine est vaste et les traducteurs se spécialisent : certains dans la traduction de documentation sur les appareils médicaux, d’autres dans la biopharmaceutique, la recherche, ou les procédures chirurgicales, pour ne citer que ces domaines aux caractéristiques propres. Quelles sont les spécificités de la traduction pharmaceutique de l’anglais au français, une des spécialités les plus difficiles à maîtriser ?

La traduction pharmaceutique requiert une connaissance du domaine

Outre des connaissances en vocabulaire technique et une maîtrise totale des langues source et cible, la traduction dans le domaine pharmaceutique exige des connaissances avancées en médecine et pharmacie. En effet, seuls les professionnels familiers du domaine sont capables de restituer fidèlement, précisément et sans risque d’erreurs le contenu d’un texte dans une langue étrangère. Car bien parler une langue ne suffit pas pour bien comprendre un texte à caractère pharmaceutique, encore faut-il avoir des connaissances dans le domaine.

Les textes à caractère pharmaceutique contiennent une terminologie spécifique

Dans la traduction pharmaceutique et le domaine médical en général, la terminologie employée est très spécifique et particulièrement technique. L’extrême précision que requièrent les travaux de traductions pharmaceutiques exige une connaissance parfaite de la langue et une maîtrise totale des termes techniques.

Il se trouve que seulement une infime partie des gens maîtrisent le vocabulaire anglais de l’industrie pharmaceutique, qu’il s’agisse de ce qui touche aux problématiques de développement, aux tests, aux pratiques de production des médicaments, à la pharmacovigilance ou encore aux relations avec les autorités réglementaires.

C’est pourquoi de nombreuses traductions pharmaceutiques sont confiées à des médecins spécialisés en pharmacologie et des pharmaciens francophones qui ont travaillé en Angleterre, aux États-Unis ou dans une province anglophone du Canada.

Les documents à caractère pharmaceutiques sont confidentiels

Les traductions pharmaceutiques et plus généralement les traductions qui touchent le domaine médical ont toutes un caractère confidentiel. Elles nécessitent en conséquence des modes de transmission cryptés similaires à ceux utilisés par les banques en ligne, afin de garantir la confidentialité des échanges.

Pour ces mêmes raisons, le recours à des confrères traducteurs pour effectuer la relecture de la traduction doit se faire dans un cercle de relations très restreint.

Le traducteur doit connaître les obligations légales à respecter

Les documents émis par les groupes pharmaceutiques doivent satisfaire à la fois :

  • aux exigences des autorités de réglementation du pays dans lesquels le médicament sera commercialisé
  • aux obligations de l’Agence européenne des médicaments pour les pays membres de la Communauté européenne.

Le contenu de toutes les versions linguistiques doit être identique, d’où la nécessité absolue pour le traducteur de :

  • traduire fidèlement et précisément le texte du document source
  • d’utiliser et d’actualiser en permanence des glossaires spécifiques au secteur pharmaceutique
  • de maîtriser la soumission réglementaire européenne
  • de livrer les traductions dans les délais imposés par la procédure.

Le secteur pharmaceutique et plus généralement le domaine médical est très sensible et hautement réglementé et la qualité des traductions revêt une importance capitale. Les erreurs peuvent en effet avoir de graves répercussions sur la santé des patients. Il est donc essentiel de confier ses travaux de traduction à des spécialistes expérimentés et dotés d’une solide expertise dans le domaine.

ENGAGEZ-NOUS !

CONTACTEZ-NOUS

Share on…